Départ du Students Challenge à La Rochelle

Dernières informations  page close

 

 

Dur, dur le réveil à 5h20 surtout que la nuit a été courte, mais nous avons rendez-vous dès 6h à Sup de Co pour une matinée chargée.

 

Malgré un froid de canard tout le monde est là.  Nous commençons par un petit déjeuner qui ne risque pas de nous plomber l'estomac puis nous sommes équipés du fameux gilet "Students Challenge" avec ouvre bouteille, briquet... Vient le premier briefing de la journée où plusieurs personnes se succèdent. enfin il est temps de s'occuper des vérifications techniques, administratives et médicales.  Tout est en ordre !

 

A l'extérieur l'équipe mécanique vérifie la conformité des véhicules. De notre côté muni de notre précieux numéro d'équipage - 228- il nous reste la partie la plus délicate;  Le stickage des véhicules ne s'annonce pas simple car notre revêtement plastidip nécessite une super glue et, avec le vent, je ne sais pas qui colle le plus  : les stickers où mes cheveux. Mais le résultat est là...ils sont tous installés. Cap vers l'Aquarium de La Rochelle où à lieu de départ de la course.

 

Un déjeuner rapidement expédié,composé principalement de chips car cette année le rallye est sponsorisé par Sodébo et Hexis boissons énergisantes, et nous partons devant le port de plaisance faire une photo à envoyer aux parents.

 

 

 

Puis, tout d’un coup, je reçois par MMS une drôle de photo – mon père en train de faire des oreilles de lapin à notre Liliane. Trop sympa, ils sont venus nous voir et nous soutenir ! Présentation aux différents amis qui feront partie de notre convoi. Puis rencontre d’Anita, une dame charmante et très souriante qui travaille à la radio.

 

Photos souvenirs de rigueur mais pas de temps à perdre, il nous faut, comme beaucoup de participants, faire des réglages ou réparations de dernière minute; pour nous ce sera l'installation d'un filtre à essence pour éviter de futurs problèmes.

Pendant que chacun s'affaire, la tension monte en puissance et l'ambiance avec.

 

16 heures précises, c'est le moment du départ des 70 véhicules dans un concert de klaxons et de sirènes. Sous le regards des objectifs des caméra de France 3, Mativi, MCE et C la TV les véhicules s'élancent ! Les badauds forment une haie d’honneur, font des photos et coucou à tout va. Les encouragements fusent, quelle ambiance !!!

 

Les cylindrées chantent, les moteurs vrombissent, les klaxons hurlent de tout leur souffle, le départ officiel de la 6ème édition du Students Challenge est lancée ! 

C’EST PARTIT ! A nous le Maroc !


Grâce à la cibie, nous décidons de nous retrouver sur la 1ère aire de repos pour former notre petit convoi. Nous sommes une petite dizaine ! Pause pipi et en route !

Durant le trajet, le convoi a dû se séparer. La Team Prépa s’est arrêtée sur la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute. Ils avaient des flammes sous le capot. Paul étant pompier, on s’est arrêté avec d’autres pour les aider. Pose des triangles, gilets de sécurité, le périmètre est signalé !

Le moteur a eu le droit un coup d’extincteur pour éteindre les flemmes. Bricolage, bricolage… Il semblerait que la bande Thermo autour du collecteur n’ait pas résisté… On reprend le départ pour voir. Le convoi ne compte alors plus que 4 véhicules : la 4L pick-up (qui a eu chaud), une rover, une 4L Savane et notre chère 4L F4. A peine 2 mn après avoir redémarré, grosse fumée blanche… Rebelotte, nouvel arrêt sur la bande d’arrêt d’urgence. Cette fois-ci, on a vraiment cerné le problème ! La durite de liquide de refroidissement est percée, le liquide a coulé sur la bande thermo et le produit s’est enflammé sous la chaleur du collecteur. Solution : retirer le capot pour surveiller, mais a priori, c’est finit.

Plus de souci pour eux, par contre nous avons perdu le convoi. Nous devions nous retrouver à la première station après San Sebastian (Espagne), mais nous sommes les seuls à l’avoir trouvé. Nous avons essayé de contacter et de retrouver le convoi, mais en vain. Arrêt, contraint et forcé, dans une station service pour acheter une carte de l’Espagne et manger un bout.  

Pour assurer notre sécurité, nous avons laissé les véhicules près de nous et nous nous sommes signalés avec nos triangles de signalisation afin d'être vu des camionneurs. Ceux ci nous ont fait de grands signes amicaux, surpris semble t il par notre organisation.

 

On décide de rester dormir à la sauvage dans notre tente, quand tout à coup… un bruit de moteur de 4L retentit. 2 autres équipages ont également jeté leur dévolu sur cette station pour passer la nuit. Ils ont perdu un équipage de leur convoi, qui nous a rejoint par pur hasard 15mn plus tard sur cette même aire.

Petit apéro pour faire connaissance et au lit dans la voiture pour certains. Pour nous c’est matelas gonflable sous tentes entre 2 voitures.